CHALLES-LES-EAUX

351 Av des Massettes
73190 Challes-les-eaux

CHAMBÉRY

28 Bd de la colonne
73000 Chambéry

Le Pont de Beauvoisin

15 Place Professeur Trillat
38480 Le Pont de Beauvoisin

Pôle vision Savoie

Pathologies liées au diabète

Le diabète

Le diabète est l’une des principales causes de cécité dans le monde via son atteinte des microvaisseaux sanguins de l’organisme. Dans ces cas-là, ceux de la rétine.
Les complications rétiniennes du diabète correspondent aux conséquences pathologiques sur la rétine de l’hyperglycémie chronique (excès de sucre dans le sang définissant le diabète).
Votre taux d’hémoglobine glyquée, exprimé en pourcentage (HBA1C) vous sera systématiquement demandé par votre ophtalmologiste, car c’est l’équilibre du diabète et sa durée d’évolution qui conditionnent le plus fortement la survenue ou non de complications.

symptômes

Les atteintes diabétiques peuvent se présenter sous deux formes :

  • Une rétinopathie : atteinte diffuse de la rétine : hémorragies, microanévrismes etc
  • Une maculopathie : atteinte de la macula : oedème rétinien.

Parce qu’elles sont longtemps asymptomatiques, ces complications nécessitent un dépistage au minimum annuel, par un examen du fond d’œil dilaté et une OCT maculaire (examen rapide et indolore ayant pour but d’examiner les différentes couches de la rétine et notamment de la macula).

traitements

Le premier traitement de la rétinopathie et de la maculopathie diabétique est la prévention, grâce à un parfait contrôle de la glycémie et de la tension artérielle, associé à un dépistage et un suivi régulier. En cas d’évolution défavorable, des traitements peuvent être proposés.
  • Un traitement par PHOTOCOAGULATION AU LASER « ARGON » : en cas de rétinopathie diabétique diffuse. Son objectif est de « traiter » la périphérie de la rétine afin d’éviter la formation de vaisseaux anormaux, dont le développement peut à terme conduire à la cécité. Le centre de la rétine est préservé pour conserver l’acuité visuelle.
  • Un traitement par INJECTION INTRAVITREENNE d’anti VEGF ou de corticoïdes en cas de maculopathie diabétique avec baisse d’acuité visuelle. L’action de ces molécules étant limitée dans le temps, les injections peuvent être amenées à être répétées.
  • Dans les cas les plus sévères, une chirurgie Vitréo rétienne  peut être nécessaire.
La prévention des complications rétiniennes est favorisée par le contrôle des facteurs de risques vasculaires (glycémie, tension artérielle, bilan lipidique) et la pratique d’une activité physique régulière.
Retour en haut