CHALLES-LES-EAUX

351 Av des Massettes
73190 Challes-les-eaux

CHAMBÉRY

28 Bd de la colonne
73000 Chambéry

Le Pont de Beauvoisin

15 Place Professeur Trillat
38480 Le Pont de Beauvoisin

Pôle vision Savoie

Pathologie vitréo-rétinienneS

L'humeur vitrée

L’humeur vitrée ou vitré occupe la majeure partie de la partie postérieure du globe oculaire.


Il s’agit d’un gel transparent dont la consistance se rapproche du « blanc d’œuf cru » qui n’a pas de rôle dans la vision sauf s’il perd sa transparence.


Il est contenu dans une fine membrane appelée hyaloïde qui est adhérente à la face postérieure du sac cristallinien en avant et à la rétine en arrière

Déchirure rétinienne

Ces complications ne peuvent être diagnostiquées que par la réalisation d’un fond d’œil par un ophtalmologiste.

C’est pourquoi en cas d’apparition de corps flottants ou « mouches volantes » (myodésopsies), d’éclairs ou flashs lumineux persistants plusieurs heures (phosphènes), de la présence d’un voile opaque ou noir dans votre champ de vision (scotome) ou de baisse de vision, vous devez consulter un ophtalmologiste dans les 48 heures.

En cas de fond d’œil avec dilatation pupillaire par collyres mydriatiques, il est conseillé de venir accompagné car la conduite automobile n’est pas recommandée dans l’heure qui suit.
En cas de déchirure rétinienne, un traitement par cerclage de la déchirure au laser argon est effectué.

Après instillation de collyre anesthésiant, un verre de contact est appliqué sur l’œil puis les impacts rétininens au laser argon commencent, et ce pour une durée de quelques minutes. Une sensation d’échauffement peut parfois être ressentie.


Ce cerclage laser a pour but d’éviter la survenue d’un décollement de rétine dans une grande partie des cas.

Décollement de rétine

La cause principale du décollement de rétine est la survenue d’une ou plusieurs déchirures rétiniennes, le plus souvent résultantes du décollement postérieur du vitré, c’est le décollement de rétine rhegmatogène.

Les autres causes de décollement sont le décollement tractionnel qui se produit dans les rétinopathies diabétiques avancées avec des néovaisseaux qui tirent et décollent la rétine et le décollement exsudatif sans traction ni déchirure mais lié à un phénomène inflammatoire (certaines uvéites, certaines tumeurs oculaires).

Les facteurs de risques du décollement de rétine rhegmatogène sont la myopie forte, les antécédents personnels et / ou familiaux de décollement ou de déchirure de rétine, la chirurgie de cataracte, la vitrectomie, certains traumatismes oculaires et certaines maladies oculaires.

Les symptômes

Les symptômes du décollement de rétine sont ceux du décollement postérieur du vitré et des déchirures (éclairs lumineux et corps flottants voire pluie de suie) et ceux du décollement en lui-même (amputation du champ visuel et baisse de vision). Mais ils ne sont pas toujours présents et parfois la baisse de vision est le seul symptôme.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est indispensable de consulter en urgence.

Le traitement du décollement de rétine rhegmatogène est toujours chirurgical.

Membrane épirétinienne

Une membrane fibreuse d’aspect cellophane peut se développer à la surface de la rétine au niveau de la macula.

Ses propriétés d’adhérence et de contractilité vont entrainer des modifications anatomiques de la macula (épaississement, plis et déformation maculaire, œdème, etc…), elles-mêmes responsables d’altérations visuelles.

Les symptômes

Ces perturbations visuelles apparaissent progressivement sur plusieurs mois voire plusieurs années et se traduisent par les symptômes suivants :

  • Baisse de la vision et gêne à la lecture.
  • Déformation des images et des lignes (métamorphopsies).
  • Modification de la taille de l’image (macro ou micropsie, aniseiconie).
  • Vision double (diplopie monoculaire).
  • Altération des contrastes, voile

Le traitement est uniquement chirurgical et l’indication sera évaluée avec votre chirurgien en fonction de la gêne fonctionnelle ou de l’évolutivité.

Trou maculaire

Une déchirure ou une perte de substance avec interruption des photorécepteurs peut se produire au centre de la macula résultant soit d’une traction du vitré sur la macula, soit d’une ischémie de la microcirculation rétinienne
Plus rarement, un traumatisme oculaire (contusion) peut entrainer un trou maculaire.
Comme la DMLA ou les membranes épirétiniennes les symptômes sont ceux du syndrome maculaire :

  • Baisse de l’acuité visuelle.
  • Déformation des images et des lignes (métamorphopsies.
  • Modification de la taille de l’image (macro ou micropsie, aniseiconie).
  • Tache sombre fixe central (scotome)
    Le trou maculaire est une urgence relative et le traitement est chirurgical.
Retour en haut