CHALLES-LES-EAUX

351 Av des Massettes
73190 Challes-les-eaux

CHAMBÉRY

28 Bd de la colonne
73000 Chambéry

Le Pont de Beauvoisin

15 Place Professeur Trillat
38480 Le Pont de Beauvoisin

Pôle vision Savoie

GÉNÉRALITÉS

Vitrectomie

La chirurgie vitréo-rétinienne intraoculaire comporte toujours une vitrectomie. C’est le retrait du vitré au vitréotome, instrument qui va couper et aspirer le vitré.

En parallèle, une infusion contrôlée de sérum physiologique va permettre de remplacer le vitré enlevé et ainsi maintenir une pression et un volume constants du globe oculaire.
Il s’agit d’une microchirurgie qui s’effectue par des trocarts mis en place par micro-incisions.
En fonction de la pathologie ou de la situation clinique, des gestes complémentaires vont être réalisés.

Traitement du trou maculaire

Le traitement du trou maculaire comme celui de la membrane épirétinienne commence par une vitrectomie (ablation du vitré) puis une fine pellicule (de l’ordre du micron) à la surface de la rétine (membrane limitante interne) est retirée (pelée) à la pince microchirurgicale afin de permettre la cicatrisation et fermeture du trou.

La seconde partie du traitement permettant la fermeture du trou maculaire et le remplacement du gel vitréen enlevé lors de la vitrectomie par une bulle de mélange air-gaz expansif qui va appuyer sur la rétine et participer à la fermeture du trou.

Après la chirurgie, le patient devra adopter une position post opératoire dite « position bulle » avec la face et le regard vers le sol pendant plusieurs jours pour permettre un appui prolongé de la bulle sur la macula où se trouve le trou à refermer.

La bulle de gaz va se résorber spontanément en quelques semaines et sera remplacée par l’humeur aqueuse (liquide naturel de l’œil).

Comme le décollement de rétine, le trou maculaire est une maladie grave et des séquelles visuelles peuvent persister (flou, déformations de l’image, …) et ce malgré un traitement adapté.

Enfin, comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles : Cataracte, récidive ou non fermeture du trou maculaire, survenue d’un décollement de rétine, endophtalmie, hypertonie, œdème maculaire, etc …

Fiche SFO

Pour plus d’informations, vous pouvez visualiser la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie.

Traitement du cristallin ou de l’implant de cataracte luxé dans le vitré

Dans certains cas le cristallin ou l’implant remplaçant le cristallin peuvent se luxer et se déplacer dans l’humeur vitrée ce qui entraine une baisse importante de la vision par perte de focalisation des rayons lumineux sur la rétine.

 

Cela peut se produire au cours de la chirurgie de cataracte lors d’une rupture du sac cristallinien (rupture capsulaire postérieure) ou à distance de la chirurgie (avant ou après) dans certaines pathologies fragilisant le sac cristallinien (pseudo-exfoliation capsulaire, syndrome de Marfan, myopie forte…) ou encore lors de traumatisme.

Le traitement est chirurgical et comporte une vitrectomie (ablation chirurgicale du vitré), l’ablation du cristallin ou de l’implant luxé et la mise en place d’un nouvel implant ailleurs que dans le sac lésé (implant fixé à la sclère ou à l’iris).

Le but étant la stabilité du nouvel implant afin de restaurer une vision la meilleure possible.

Retour en haut