CHALLES-LES-EAUX

351 Av des Massettes
73190 Challes-les-eaux

CHAMBÉRY

28 Bd de la colonne
73000 Chambéry

Le Pont de Beauvoisin

15 Place Professeur Trillat
38480 Le Pont de Beauvoisin

Pôle vision Savoie

Le glaucome

Le Glaucome

Le glaucome est une atteinte du nerf optique (neuropathie optique), souvent associée à une pression intraoculaire (PIO) élevée. C’est l’une des principales causes de cécité irréversible dans le monde. Le glaucome peut être classé en différents types, mais le glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) et le glaucome à angle fermé (ACG) sont les plus courants. L’augmentation de la pression intraoculaire (PIO) résulte en général d’un drainage altéré de l’humeur aqueuse. Une PIO accrue entraîne une contrainte mécanique sur le nerf optique, contribuant ainsi à ses dommages. Même si le glaucome est souvent asymptomatique à ses stades précoces, il peut engendrer une perte progressive du champ visuel périphérique dans un premier temps, puis secondairement par une atteinte centrale, pouvant conduire à la cécité.

Symptômes

Le glaucome est souvent asymptomatique à ses stades précoces. il peut engendrer une perte progressive du champ visuel périphérique dans un premier temps, puis secondairement, par une atteinte centrale, peut conduire à la cécité.

traitements

Le risque de glaucome augmente avec l’âge, certaines origines ethniques et les antécédents familiaux. Cependant, le traitement repose presque exclusivement sur la réduction de la pression intraoculaire :

  • Traitement médicamenteux : les collyres et les médicaments oraux peuvent réduire la PIO en réduisant la production d’humeur aqueuse ou en améliorant le drainage.
  • Traitement par laser : des procédures telles que la trabéculoplastie sélective au laser (SLT) ou l’iridotomie périphérique au laser (IP) aident à améliorer le drainage.
  • Traitement chirurgie du glaucome : lorsque d’autres traitements échouent, des options chirurgicales telles que la trabéculectomie ou l’implantation d’un dispositif de drainage peuvent être nécessaires pour réduire la PIO. 
Une détection précoce, des examens de la vue réguliers et une intervention rapide pour contrôler la PIO sont essentiels pour préserver la vision. C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un bilan régulier. Le suivi quant à lui reposera sur une analyse « échographique » de l’anatomie des nerfs optiques (OCT papillaire), ainsi que sur une évaluation fonctionnelle de la vision périphérique (champ visuel).
Retour en haut